Fast System informations

 

La simplification des greffes d’apposition

Les greffes d’apposition avec des biomatériaux ont moins de renommée que les greffes en « bloc », et pourtant c’est une erreur de croire qu’un bloc marche mieux qu’un amas de biomatériaux.

1.      Car la revascularisation d’un bloc est toujours plus difficile que dans un amas de granules.

2.      La stabilité « théorique » d’un bloc dans le temps n’est pas automatique.

La stabilité d’une greffe dans le temps est conditionnée par la rapidité de revascularisation : L’utilsation de granules est plus favorable à la revascularisation rapide du greffon.

La rapidité de revascularisation va dépendre :

1.      De la qualité du biomatériau :

a.      Plus il va contenir du collagène et plus la revascularisation est rapide

b.      La présence de collagène favorise la différenciation des cellules progénétrices acheminées par les vaisseaux.

c.      Le collagène se trouve dans l’os humain.. !  90% du volume de l’os humain est composé de collagène fibré de type 1. : os autogène (particulé de préférence) ou os humain de banque = allogénique.

2.      Des facteurs de croissance : l’apport de facteurs de croissance type VEGF va accélérer la revascularisation du site. Ils sont apportés par le PRF en grande quantité et libérés de manière permanente et progressive pendant plus de 7j. Pour rappel : la ½ vie d’un facteur de croissance est de l’ordre de 3mn.

3.      Des conditions mécaniques locales : pression de la gencive, mouvements de la gencive.

De nombreuses publications insistent sur l’obligation de ne pas ousmettre la greffe à une pressionquelconque: plus il y a de pression et moins les vaisseaux se développent..  Il en est de même pour la tension sur les lambeaux. La suture doit se faire sans aucune tension.

Ceci explique pourquoi les greffes fondent lorsqu’elles sont soumises à une pression excessive de la part d’une prothèse adjointe, ou bien de la part de mouvements exagérés de la gencive (classique à la mandibule postérieure, ou en regard d’un frein incisal

Le principe du Fast system est de protéger la greffe  de la pression de la gencive en plaçant tout simplement des vis d’ostéosynthèse : le but de ces vis d’ostéosynthèse est, non pas de stabiliser la greffe, mais de protéger la greffe de la pression de la gencive ou de ses mouvements.  Le concept de « Fast Screwed GBR » a été proposé en 2010 par R. TOROK et J. CHOUKROUN.

Le Fast system propose également des plaques qui vont servir de lamelles réduisant la pression des lambeaux. Ces plaques ont la particularité d’être filetées et tiennent donc à la tête de la vis. Ces plaques jouent parfaitement le rôle de lamelles à la manière des lamelles d’os autogène décrites par Fouad KHOURY.

 

 

 

 

En cours de réalisation...

Pour plus d'informations,
contactez-nous en cliquant ici

SDI  Sutures, Développement & Innovations

La société « TLB » devient "SDI" Sutures,
Développement & Innovations. Elle met à
disposition des praticiens, TOUS les types de
biomatériaux et sutures dans une même entité.
Le choix et le côté pratique sont ainsi facilités.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

 

Partenaires              

       

Contact

Avez-vous des questions ?

Nos conseillers sont à votre service pour vous guider dans vos choix.

 

SDI• Sutures Développement & Innovations

49, rue Gioffredo
06000 NICE • FRANCE

 

Accueil

Qui sommes-nous ?

Mentions légales

Produits

Enseignements

Formations

S’équiper

Blog

Contact

En cours de réalisation...

Pour plus d'informations,
contactez-nous en cliquant ici